dimanche 27 novembre 2016

Ainsi parlait Nikola Tesla


Nikola Tesla

 

Tout est lumière


« Nous avons deux yeux : le terrestre et le spirituel. On recommande qu’ils deviennent un seul œil. »

Tout est Lumière. Dans l’un de ses rayons se trouve le destin des nations. Chaque nation a son propre rayon dans cette grande fontaine de lumière que nous percevons comme le soleil. Et rappelez-vous qu’il n’y a aucun homme qui ait existé et qui ne soit mort !

Que se passe-t-il avec la naissance de l’Univers ? La matière est créée à partir de l’énergie originelle et éternelle que nous connaissons comme la lumière. Elle brillait et les étoiles, les planètes, l’homme et tout ce qu’il y a sur la Terre et dans l’Univers apparurent peu à peu. La matière est une expression des formes infinies de la lumière, parce que l’énergie est plus vieille qu’elle. Il y a quatre lois de la Création. La première est que le mental ne peut pas concevoir ou mesurer mathématiquement la source de tout le plan déconcertant et obscur. Dans ce plan s’intègre tout l’Univers. La deuxième loi réside dans l’obscurité expansive, qui est la véritable nature de la lumière, depuis l’inexplicable et qui est transformée en lumière. La troisième loi est la nécessité de la lumière de devenir une matière de la lumière. La quatrième loi est : il n’y a ni début ni fin ; les trois lois précédentes ont toujours lieu et la Création est éternelle.

Tout est électricité. D’abord, il y eut la lumière, source sans fin d’où provient le matériel et qui est distribuée vers toutes les formes que représentent l’Univers et la Terre avec tous leurs aspects de la vie. Le noir est le véritable visage de la Lumière, c’est juste que nous ne le voyons pas. C’est une grâce remarquable pour l’homme et les autres créatures. Chacune de ses particules possède de la lumière, des radiations, de l’énergie thermique, nucléaire, chimique, mécanique et une énergie qui n’est pas encore identifie. Elle a le pouvoir de conduire la Terre sur son orbite. Elle est l’authentique levier d’Archimède.

Extrait de l’entrevue avec NIKOLA TESLA pour la revue "Immortality" réalisée dans son laboratoire à Colorado Springs en 1899.

 

 


« Nos sens ne nous permettent de percevoir qu’une infime portion du monde extérieur. Notre ouïe n’est efficace que sur une courte distance. Notre vue est gênée par le jeu des corps et des ombres. Pour mieux nous connaître, il nous faut passer au-delà des perceptions de nos sens. Nous devons transmettre notre connaissance, voyager, transporter les matériaux et les énergies nécessaires à notre existence. Il s’ensuit que nous devons reconnaître, sans autre argument, que de toutes les conquêtes de l’homme, sans exception, la plus désirable, celle qui s’avèrerait la plus utile pour l’établissement de relations universelles pacifiques, est la totale annihilation de la distance. »





dimanche 13 novembre 2016

Hommage

Hommage à Léonard Cohen
« Il y a une fissure en toute chose.
C'est ainsi qu'entre la lumière. »

« Je ne veux pas de pardon. Non, non il n’y a personne à blâmer. Je quitte la table. Je suis hors-jeu ».
You want it darker (2016)
“Marianne, le temps où nous sommes devenus si vieux, où nos corps se dégradent est arrivé, et je pense que je te suivrai bientôt. Sache que je suis si proche de toi que si tu tends la main, je pense que tu pourras atteindre la mienne. Tu sais que je t’ai toujours aimée pour ta beauté et ta sagesse, mais je n’ai pas besoin d’en dire plus, car tu sais déjà tout cela. Maintenant, je veux te souhaiter un très bon voyage. Au revoir ma vieille amie. Amour éternel, nous nous reverrons…”

So long Marianne (1967)

«Nous sommes arrivés au point où nous sommes si vieux, nos corps tombent en lambeaux, et je pense que je te rejoindrai bientôt. Sache que je suis si près derrière toi, que si tu tends la main tu peux atteindre la mienne. Et tu sais que j’ai toujours aimé ta beauté et ta sagesse et je n’ai pas besoin d’en dire plus parce que tu sais tout cela. Je veux seulement te souhaiter un très beau voyage. Au revoir ma vieille amie. Mon amour éternel. Rendez-vous au bout du chemin.» 

Lettre d’adieu à sa muse Marianne Ihlen, décédée le 29 juillet 2016, d’une leucémie



mercredi 9 novembre 2016

Remonter son niveau vibratoire







Remonter son niveau vibratoire




L’être humain vibre à une fréquence qui lui est propre et en principe harmonisée avec celle de la Terre. On s’est rendu compte que lorsque le niveau vibratoire de l’organisme baisse, l’individu est plus enclin à développer des maladies. Voici ce que nous savons aujourd’hui de ce phénomène.
Tout notre corps est formé d’énergie. 
Chaque cellule est un mini-circuit oscillant comme l’ont démontré les admirables travaux de Georges Lakhovsky il y a près d’un siècle. Les membranes cellulaires présentent des charges négatives à l’intérieur et positives à l’extérieur produites par des différences de concentration de minéraux (sodium et potassium) entre les milieux intérieur et extérieur. Les charges électriques constatées sont très importantes : elles sont de l’ordre de 106 volts par mètre (V/m). C’est ensuite la moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps qui donne le taux vibratoire d’un individu.

Entre 7 000 et 9 000 unités Bovis, vous êtes en bonne santé.

On considère que la zone de bonne santé correspond à un taux vibratoire moyen entre 7 000 et 9 000 unités Bovis (UB) mesuré par radiesthésie. Nous atteignons parfois le record de 9  500 UB, voire de 10  000 UB. Un état qui porte pour certaines personnes à la surexcitation, alors que pour d’autres elle conduit à l’ouverture de l’esprit et de la conscience sur d’autres dimensions.
Malheureusement, la baisse de ces fréquences vibratoires est beaucoup plus fréquente. Les causes proviennent d’un mode de vie déséquilibré comme on le connaît trop bien dans notre société : stress, alimentation industrielle, sédentarité, mauvaise respiration, tabac, drogue… Mais entrent aussi en ligne de compte, les pensées négatives sur soi-même et sur les autres, les perturbations géobiologiques des lieux de vie, les champs électromagnétiques artificiels… Autant d’éléments qui pompent ou qui font perdre les énergies de l’organisme.
Ainsi, lorsque le taux vibratoire passe en dessous de 6  000  UB, la personne arrive dans une zone propice à la maladie. Chaque maladie correspond à un niveau vibratoire qui lui est propre, et plus celui-ci est bas, plus la maladie est grave. Lorsque le taux vibratoire de l’organisme se situe aux environs de 6 000 UB, nous nous trouvons dans la zone de la fatigue et des infections. L’organisme se met alors à vibrer à la fréquence des microbes qui peuvent ainsi être facilement « attrirés » par résonance.
La baisse du taux vibratoire correspond à certaines maladies. Par exemple :
la dépression : 5 700 UB
les rhumatismes : 5 200 UB
la sclérose en plaques : 4 500 UB
le cancer : 2 500 UB
le sida : 2 000 UB
Plus le taux vibratoire est bas et plus la maladie est grave.

Retrouver les bonnes vibrations

En cas de maladie, une des premières choses à réaliser est de remonter le niveau vibratoire de la personne malade. Un thérapeute pourra bien sûr commencer par donner de l’énergie. Mais il faudra également que la personne œuvre par elle-même. Pour cela elle doit s’employer à :
Privilégier la consommation d’aliments biologiques, frais, de saison, de pays, de préférence crus ou faiblement cuits. Car une alimentation biologique vibre aux alentours de 9 000  à 10  000  UB alors qu’une alimentation industrielle se situe entre 6 000  et 7  000  UB. Donc l’une apporte de l’énergie, tandis que l’autre en pompe pour être digérée.
Boire de l’eau énergétisée. Dans ce but on peut avoir recours à un magnétiseur, ou verser un peu de jus de citron bio dans une bouteille. On peut l’agiter (en secouant la bouteille d’eau ou en passant l’eau au mixeur). On peut aussi placer une bouteille d’eau en verre au soleil, ou y mettre une pierre de shungite, ou encore la poser auprès d’une coquille Saint-Jacques. Si, si...
Respirer de l’air ionisé négativement est excellent. Cet air est présent naturellement au bord de la mer, en haute montagne, auprès des cascades… Dans les habitations, il est possible d’utiliser une lampe de sel.
Pratiquer une activité physique est important, comme le mouvement, la musique rythmée.
Vivre dans une habitation – et un lieu de travail – présentant un bon niveau vibratoire, principalement aux endroits où l’on stationne le plus longtemps : lit, bureau, canapé, cuisine… Les conseils d’un géobiologue peuvent se révéler utiles lorsqu’on se sent fatigué chez soi. Il est aussi important de prévoir de bonnes ouvertures aux habitations afin de permettre l’entrée de la lumière solaire.
Privilégier les pensées positives, les pensées élevées d’amour, de partage, de compassion est également un moyen d’augmenter son niveau vibratoire.

Extrait de : Dr Luc Bodin  rédigé le 26 novembre 2014 à 15h49
-alternativesante.
(article paru dans le journal n°18)

dimanche 30 octobre 2016

Communication avec Ophoemon (14)



La grande divulgation

Les temps sont difficiles et l’humanité est très agitée, mais il n’y aura pas de clash ; des mesures de protection ont été adoptées et mises en place par les forces positives. Il y aura certainement des crises et des remous, ici ou là, mais pas de drame d’envergure ou de conflit mondial.

Par contre, et c’est le plus important, tout le système de valeurs va changer intégralement en suivant l’augmentation du taux vibratoire de la planète et d’une partie éclairée de l’humanité. C’est là que réside le changement primordial : l’argent, le pouvoir, et la main mise des forces d’opposition vont définitivement disparaitre.

Vous connaitrez une expansion de conscience, alignée sur les forces cosmiques, qui vous permettra de passer à un niveau supérieur de votre évolution spirituelle. Et ceci à très court terme.

Vous découvrirez qu’il existe d’autres formes de vie extraterrestres, même à l’heure actuelle sur terre, qui vous aideront à progresser à plusieurs niveaux (technique, écologique, spirituel) et vous protègeront contre toute ingérence d’autres aliens beaucoup moins positifs.

Vous êtes à deux doigts de la plus grande découverte que l’humanité ait faite sur le plan cosmique et qui se traduira par un bond gigantesque sur le plan spirituel. Une partie de l’humanité incarnée maintenant aura du mal à suivre cette accélération et nombreux sont ceux qui seront décrochés ; ceux-ci seront pris en charge dès leur arrivée dans l’astral par des équipes de guides dédiées.

La lumière va irradier la terre et l’ombre ne le supportera pas ; elle lutte depuis longtemps déjà pour ne pas s’avouer vaincue mais il est trop tard désormais pour échapper à sa disparition totale de la surface de la terre. Le jour de votre libération est arrivé et vous serez entièrement délestés de vos chaines ; la colonisation des forces de l’ombre a finalement échoué après des millénaires d’occupation.

Prendre conscience de cela vous aidera à accélérer encore la dynamique qui est enclenchée ; l’énergie spirituelle est une force active d’une très grande puissance quand elle est mobilisée à bon escient. Tout s’accélère à un rythme effréné comme le mouvement descendant à la fin d’une spirale et vous ressentez au fond de vous, sans la comprendre, cette nette accélération du temps, qui génère chez vous un sentiment d’impuissance poussant à l’inaction.

Prêtez attention à ce qui se prépare, soyez conscient du grand combat qui se livre, ici et ailleurs, appelez de tous vos vœux cette mutation transcendante qui vous libèrera.
Vous n’êtes pas seuls, nous sommes toujours avec vous, à vos côtés, même si vous ne vous en rendez pas toujours compte.


Ceci n’est ni une prophétie ni une prévision, mais une information pour vous tous et une confirmation pour certains de vous. Décillez vos yeux, le temps est venu de la grande divulgation.

jeudi 20 octobre 2016

Voie lactée




Voie lactée




Wladyslaw T. Benda (1873-1948), La Terre avec la Voie Lactée et la Lune - 1918


Voie lactée ô sœur lumineuse
Des blancs ruisseaux de Chanaan
Et des corps blancs des amoureuses
Nageurs morts suivrons-nous d'ahan
Ton cours vers d'autres nébuleuses

Regret des yeux de la putain
Et belle comme une panthère
Amour vos baisers florentins
Avaient une saveur amère
Qui a rebuté nos destins

Ses regards laissaient une traîne
D'étoiles dans les soirs tremblants
Dans ses yeux nageaient les sirènes
Et nos baisers mordus sanglants
Faisaient pleurer nos fées marraines

Mais en vérité je l'attends
Avec mon cœur avec mon âme
Et sur le pont des Reviens-t'en
Si jamais revient cette femme
Je lui dirai Je suis content...

Extrait de « La Chanson du Mal-aimé »  
(Alcools)
Guillaume Apollinaire






mardi 11 octobre 2016

En conscience

En conscience


(documentaire)


Publié le 29.09.2016

Je souhaite partager avec vous un film documentaire exceptionnel intitulé "En Conscience" :

Ce film est une réussite sur au moins trois plans :

. La beauté des images et des paysages.
. La qualité des intervenants.
. La profondeur et les implications des témoignages et des analyses qu’il contient.

« En Conscience » nous propose une réflexion sur cinq thèmes fondamentaux :

1) La conscience n’est pas matérielle. Elle n’est pas le produit de l’activité électrochimique du cerveau. Elle n’est pas de ce monde. Sa vraie « patrie » est hors de la matière.

2) Cela implique que la mort n’existe pas. Seul le corps cesse de vivre, mais la conscience change de monde à la fin de notre passage sur terre. Elle aborde une autre vie avec d’autres objectifs à réaliser.

3) Nous sommes venus sur la Terre pour apprendre et évoluer spirituellement. C’est la seule raison pour laquelle nous sommes incarnés dans un corps physique qui représente une limitation pour la conscience. Le monde matériel nous donne l’occasion unique d’expérimenter des situations complexes qui se déroulent comme « au ralenti » (lourdeur de la matière) afin que nous comprenions les enchaînements (causes et effets) qui relient nos actions et les effets de ces actions sur les autres et notre environnement. La Terre est une école.

4) Le monde est en train de changer. Une ouverture s’opère dans les consciences au niveau planétaire. Les nouveaux paradigmes scientifiques vont intégrer la dimension spirituelle de l’être humain. Nous abordons une nouvelle phase de l’évolution de l’Humanité.

5) Malgré les difficultés et les épreuves liées à notre incarnation dans un corps physique, l’univers dans lequel nous évoluons avec ce corps est riche de potentialités insoupçonnées. Il est beau et fascinant. Notre corps est l’instrument qui permet de saisir la beauté de la Terre.

Ce film - qui provoque une sorte d’éveil de notre conscience - offre l’occasion (rare de nos jours) de comprendre les vrais enjeux de la condition humaine. Il permet aussi de situer cette condition dans un ensemble plus vaste ou tout est vie et conscience. Il transforme notre façon d’appréhender l’Univers et la place que nous y occupons.
Daniel Robin du collectif « Vertical-Project »

Synopsis :

Depuis la nuit des temps, des individus ont vécu des expériences de mort imminente, des phénomènes d’expansion de conscience, ou encore des sorties hors du corps.
Nous sommes allés à la rencontre de quelques-unes de ces personnes qui ont accepté de témoigner : qu’ont-elles vécu ? Qu’ont-elles vu ? En quoi ces expériences étaient bien différentes de simples rêves ou d’hallucinations ?
Nous avons également interrogé des psychiatres, des psychologues en milieu hospitalier, et d’autres spécialistes pour tenter de percer la réalité de ces phénomènes.
Que disent ces expériences sur notre conscience et sur la structure de la réalité ?
Comment prendre conscience de la véritable nature de notre être ?
Un documentaire d’Anthony Chene.

Intervenants :

- Olivier Chambon (Docteur psychiatre).
- Jean-Jacques Charbonier (Médecin anesthésiste-réanimateur).
- Sylvie Déthiollaz (Docteur en biologie moléculaire, directrice de l’ISSNOE).
- Eric Dudoit (Docteur en psychologie et psycho-pathologie).
- Marc Boucher de Lignon, Nicole Dron, Philippe Raboud  (témoins d’expériences de mort imminente).
- Akhena, Claude, Tara (témoins d’états modifiés de conscience).





mercredi 14 septembre 2016

Le Purgatoire de William Blake



William Blake illustrant le Purgatoire dans la Divine Comédie de Dante

Le voilier

« Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon coté dit : "Il est parti ! "
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout !
Son mât est toujours aussi haut,
Sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti ! "
Il y en d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
S’exclament avec joie : "Le voilà ! "
C'est ça la mort. »

Poème anonyme, souvent attribué à William Blake



«S’interroger sur sa vie, c’est déjà de la spiritualité.»

« L'intériorité ne se réduit pas au psychisme, loin de là. Elle est l'envers du décor, la perle enfouie dans le champ sans surprise de notre personnage social. Elle nous entretient, de manière inimitable, de qui nous sommes, corps et âme, intelligence et esprit, un panaché auquel nous seuls avons accès sans jamais y goûter pleinement.
 Pour peu que nous y consentions, la mort d'un proche nous introduit dans ce royaume de l'intériorité où tout se met à nous parler, y compris notre corps. C'est comme si chaque réalité de ce monde, chaque parcelle de notre être se doublait d'une part invisible, vibrante d'un sens inépuisable. »

« Ce lien qui ne meurt jamais »

A Michel, in memoriam.