vendredi 14 avril 2017

L’architecture ésotérique de l’être


L’architecture ésotérique de l’être

Notre constitution subtile se construit sur une trinité secrète concernant les plans physique, psychique et spirituel et notamment les rapports qu’ils organisent entre leurs différents corps.
Nos champs énergétiques se transforment à mesure que notre conscience de leur existence se développe et que nous leur prêtons une attention régulière et profonde. Il est donc important de bien connaitre la nature de notre constitution ésotérique ainsi que les rôles de nos différents corps subtils.
A défaut, nous sombrons dans l’engourdissement quotidien qui interdit toute progression spirituelle et nous condamne à demeurer aveugle et impuissant, nous faisant perdre définitivement de vue le sens réel de notre vie.
Un peu de pédagogie donc, et pour commencer une leçon d’anatomie pour nous permettre de connaître les bases essentielles.

1.  Le corps :

- Le corps physique
Le corps est le temple de l'esprit. Le corps physique est le seul perceptible directement par nos sens. Il est essentiellement composé de carbone, d’oxygène, d’hydrogène, d’azote, d’éléments minéraux et d’oligoéléments. Apparenté au règne minéral, ce socle physique dense est le véhicule qui permet à l’âme tout au long de son incarnation sur terre, d’agir et de réagir, de vivre des expériences, et de parfaire ainsi son évolution empirique.
Le mode action/réaction est le propre du fonctionnement de notre corps physique. Son carburant est électromagnétique ; il fonctionne à la piézo-électricité, régulant les échanges électriques des cellules de l’organisme. La piézoélectricité est une caractéristique qui consiste, pour un corps, à être capable de se polariser électriquement ou d'être déformé par un champ électrique. Ce phénomène a lieu grâce à une contrainte mécanique.
Des scientifiques ont démontré que les organismes vivants émettent de la lumière (biophotons) à très faible intensité. Tel un laser, l'ADN est à la fois la source et le lieu de stockage de ces photons. L'ensemble des biophotons de l'organisme constitue un champ cohérent porteur d'information, sous forme d'hologrammes, qui dirige les processus vitaux de l'organisme et maintient son intégrité. Grâce à ces rayonnements, les cellules communiquent entre elles et envoient des informations sur leur état énergétique et sanitaire. D'autres informations constituent un code génétique électromagnétique holographique qui assure et coordonne le développement de l'organisme.

-     Le corps éthérique 

Il est le reflet exact du corps physique sur le plan subtil. Ce corps est chargé de notre énergie vitale, celle qui se densifie pour former la matière.

Le corps éthérique  représente un champ électromagnétique qui recouvre et  protège le corps physique. Sa fonction est d'unifier et d’animer le corps physique.
Il est le transmetteur au corps physique des énergies venant de l’astral par le biais de réseaux subtils, les nadi, canaux énergétiques dans lesquels circule le « prâna » (ou Énergie Vitale) capté par les « chakras », véritables récepteurs énergétiques de l’organisme.
Il reproduit la forme du corps physique en le débordant de quelques centimètres. Il a été mis en évidence par l’effet Kirlian qui permet de révéler les auras.
Avant d’exister dans la matière toute forme physique doit se constituer sur le plan éthérique, c’est ce corps qui permet au corps physique de vivre.

2.  L’âme :
Elle est constituée par les corps astral et  mental. Tous deux disparaissent à la mort physique.
-         Le corps astral ou émotionnel
 C’est notre seconde enveloppe énergétique. Il est associé aux sentiments et aux émotions que nous éprouvons.

On l’appelle aussi corps des désirs, des émotions.
Il est le siège des sensations, des émotions, des traits de caractère.
Il est fait d’attirances et de répulsions engendrant toutes sortes de désirs et de peurs.
Les dérèglements sur le plan émotionnel vont créer des dérèglements au niveau du corps physique. Le corps astral influence le corps physique dirigeant l’homme vers la réalisation de ses désirs. Cette influence est tellement puissante que 90 % des maladies trouvent leur origine dans le corps astral et le corps éthérique. Cela signifie que les émotions, les désirs et les peurs qui nous habitent sont en capacité de nous rendre malade.

-         Le corps mental
 C’est le siège de la pensée, de l’imagination, du raisonnement, de l’inné et de l’acquis. Il est la transition entre le plan de matière et ceux de l’esprit.

Nos pensées, nos idées et nos connaissances rationnelles viennent de notre corps mental.
Sa véritable fonction est de capter les vérités universelles en provenance du plan spirituel pour les intégrer dans le mental rationnel afin de les adapter aux situations concrètes de la vie.
Ces connaissances élevées se manifestent alors sous forme d’intuition, de visions, de compréhensions instantanées.
Dans sa dimension inférieure, il se concrétise par des pensées linéaires du mental rationnel. Les informations viennent du corps physique et des sens mais sont déformées par le filtre du corps émotionnel. Le mental rationnel n’est pratiquement jamais neutre.
Avec le développement de l’être humain et la construction du corps mental, le corps astral va être de plus en plus influencé par les idées émanant de ce corps mental.
3.  L’Esprit :
L’Esprit est la volonté agissante qui cherche, par l’intermédiaire d’une Âme, à vivre des expériences dans un corps physique. L’Esprit fait partie d’une autre dimension que la Tradition appelle « au-delà ».
L’Esprit est immortel et immatériel; nous le partageons avec d'autres. C’est l’Âme qui est individuelle et représente la somme du vécu personnel. Au moment de la mort, les éléments de l’Âme qui ont une importance (pensées, émotions, actes) pour l’Esprit, allant dans le sens qu’il avait décidé d’expérimenter, se joignent à lui. L’Esprit contient toutes les mémoires accumulées au fil du temps, depuis la création de l’univers. Il est ce que la Tradition appelle « mémoire akashique ». Le support de l’information est la lumière.

-         Le corps causal
 Il porte l’empreinte de toutes les causes et les effets des événements de notre vie (de toutes nos vies…). C’est à ce niveau qu’intervient la notion du Karma.

Ce corps persiste au travers de nombreuses incarnations. Il est le réceptacle de toutes les expériences vécues au cours des vies antérieures.
Il s’agit du principe qui va commander toute réalisation sur le plan physique.
Nous ne sommes plus dans les émotions ou les idées, mais dans le principe qui va commander toute réalisation sur le plan physique.
Ce plan détermine ce qui nous arrive sur le plan physique, il est lié à la notion de karma. En accédant en conscience au plan causal nous allons pouvoir comprendre les évènements de notre vie et peut-être les transformer.

-         Le corps spirituel
C’est la conscience d’être unifié, en lien avec tout ce qui existe. Quand nous parvenons à ce point d’existence, nous sentons que nous sommes connectés à tout l’univers. Nous voyons la lumière et l’amour dans tout ce qui existe.

Le corps spirituel n'a aucun besoin, car il est un tout; il est déjà complet et parfait. Nous n'avons donc pas à le «nourrir» puisque seulement ce qui appartient au monde matériel a besoin de nourriture pour vivre. Notre tâche consiste donc à reprendre contact avec ce tout. Nous avons à nous rappeler son existence. C'est en augmentant notre niveau de conscience que cela est possible. Une personne peut largement évoluer au niveau du monde matériel, c'est-à-dire dans les domaines physique et psychologique, sans toutefois prendre conscience de la dimension spirituelle qui l'habite.

4.  Évolution spirituelle et harmonisation des trois « corps »

La réunion d’un corps, d’une âme et d’un esprit, caractérise les conditions de l’incarnation humaine terrestre. Il faut bien comprendre que c’est l’esprit qui s’incarne, c’est-à-dire qu’il partage pendant un certain temps la vie d’un corps physique sur notre planète. L’esprit peut s’incarner plusieurs fois dans des corps physiques différents et à des époques différentes, c’est ce que l’on appelle habituellement la « réincarnation ». C’est l’esprit qui choisit de s’incarner dans une forme physique particulière pour venir accomplir sur terre une « mission » spéciale en rapport avec don propre degré d’évolution.

« Soyez conscients, élevez votre taux vibratoire, montez sur la montagne.»
Omraam Mikhaël Aïvanhov

Tout être humain possède un taux vibratoire définissant la fréquence d’énergie correspondante à son degré d’évolution spirituelle ; c’est la nature et le degré de son énergie qui caractérisent son taux vibratoire et qui se manifestent à travers le halo de lumière de l’aura qui rayonne autour de l’être.
Ce qui implique que nous nous pouvons le modifier et l’augmenter; c’est le but de l’évolution spirituelle. Toute l’humanité a vocation à élever sa vibration et à l’ajuster à celle de sa planète, laquelle évolue également en fonction des vibrations émises par les autres planètes de sa galaxie, et ainsi de suite à tous les niveaux de la création cosmique.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire