dimanche 27 janvier 2013

Communications avec Ophoemon (8)



Le règne de la quantité s’effondrera


Les choses étant ce qu’elles sont, tu dois te recentrer sur toi-même et t’absorber dans ton intériorité. Le monde extérieur dans lequel vous évoluez n’est qu’une succession d’illusions, vides de sens mais riches en paraître ; vous êtes victimes de votre vision qui vous fait prendre la représentation faussée pour la réalité vraie.

C’est sûr, il est difficile de comprendre que votre monde existentiel n’est qu’un décor, une mise en scène orchestrée par les forces d’opposition, dans laquelle vous avez divers rôles à jouer pour avoir le sentiment d’exister ; mais la réalité vraie de votre être se trouve ailleurs, à un endroit où l’image n’existe pas, où le leurre est interdit. En fait, c’est simple : c’est l’être ou le non-être, et il n’y a pas de place pour toute position intermédiaire.

Vous évoluez dans un véritable carnaval social pour lequel vous avez été conditionnés, formatés ; ou vous jouez le jeu, ou vous êtes débarqués du système, marginalisés et mis « hors jeu ».
Votre décor de carton pâte est en train de s’écrouler, et avec lui tous ses figurants, premiers rôles et metteurs en scène ; la vérité va enfin se révéler, intégralement et définitivement. Les jeux d’ombre et de lumière vont disparaître à jamais car les ténèbres vont se dissoudre devant les avalanches de lumière.

Les hommes de pouvoirs, les hommes politiques, ceux de religion, les hommes d’affaires et tous leurs acolytes seront balayés et renvoyés dans des dimensions qui leurs conviennent ; la terre sera nettoyée de ces engeances qui la polluent depuis des millénaires. L’esprit règnera en maître et les guerriers de la lumière consolideront sa victoire dans cette densité infernale. Le règne de la quantité s’effondrera pour faire place à celui de la qualité, de la vérité, de l’intégrité et de la spiritualité.

Vous verrez tomber, l’un après l’autre, tous les hommes-clé du système, vous assisterez à la destruction caractérisée de tous leurs sicaires et vous célébrerez les obsèques de toute l’oligarchie de l’ombre dans la joie de la libération et le bien-être de la justice retrouvée. Alors la lumière sera enfin séparée des ténèbres et de ce fait l’ombre disparaîtra à jamais.

Votre nature divine est cachée au plus profond de vous-même, et c'est le seul endroit où vous devez la chercher pour pouvoir vous libérer du carcan de ce monde.
Quand vous aurez compris cela, dès que vous en prendrez acte, vous vous mettrez en marche pour vous retrouver tout au fond de vous, sans fard, tel qu’en vous-même.
A partir de ce moment vous avancerez sur votre chemin spirituel, à la recherche de la vérité, et vous serez libérés de tous les subterfuges de la tromperie et de la soumission.
 Il n’y a que le premier pas qui coute.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire