lundi 9 novembre 2009

L’Antéchrist




L’Antéchrist

« Eh bien, les nouvelles doctrines, nazisme, fascisme, communisme, collectivisme sous toutes ses formes, ont pour résultat immédiat d’enfermer l’âme humaine individuelle dans l’âme collective et de nous faire descendre du plan de l’humanité dans le plan de la Bête qui elle, possède effectivement, une âme collective.


Alors, lorsque vous voulez vous engloutir dans une masse – c’est ce que vous demande à peu près tous les mouvements actuels – eh bien, vous en êtes marqués au front et au cœur par le signe de la Bête, c’est très net. Vous perdez votre indépendance pour obéir à quelque chose qui vous dépasse. Cela vous dépasse en effet. Nous ne devons pas tomber dans l’inconscient mais nous devons monter dans le supraconscient et entre les deux il y a le conscient individuel. Nous sommes sur le pont de l’abîme : derrière nous nous avons la rive ténébreuse, devant nous nous avons la rive de lumière. Il faut aller vers la rive de lumière : le supra conscient, la conscience cosmique et non pas tomber dans la rive inférieure, c’est-à-dire l’infra conscient, c’est-à-dire l’obéissance aveugle et intérieure à une âme collective. C’est cela la marque de la Bête. C’est une des caractéristiques les plus nettes de l’Antéchrist. Le Christ, c’est l’homme individualisé arrivé à la surhumanité. L’Antéchrist, c’est l’animal qui se fond à l’intérieur d’une âme collective. »
François Brousse

René Guénon écrit :

" Ce règne de la "contre-tradition" est en effet, très exactement, ce qui est désigné comme le "règne de l’Antéchrist" : celui-ci, quelque idée qu’on s’en fasse d’ailleurs, est en tout cas ce qui concentrera et synthétisera en soi, pour cette œuvre finale, toutes les puissances de la "contre-initiation", qu’on le conçoive comme un individu ou comme une collectivité ; ce peut même, en certain sens être à la fois l’un et l’autre, car il devra y avoir une collectivité qui sera comme l’"extériorisation" de l’organisation "contre-initiatique" elle-même apparaissant enfin au jour, et aussi un personnage qui, placé à la tête de cette collectivité, sera l’expression la plus complète et comme l’"incarnation" même de ce qu’elle représentera, ne serait-ce qu’à titre de "support" de toutes les influences maléfiques que, après les avoir concentrées en lui-même, il devra projeter sur le monde. Ce sera évidemment un "imposteur" (c’est le sens du mot « dajjâl » par lequel on le désigne habituellement en arabe), puisque son règne ne sera pas autre chose que la "grande parodie" par excellence, l’imitation caricaturale et "satanique" de tout ce qui est vraiment traditionnel et spirituel ; mais pourtant il sera fait de telle sorte, si l’on peut dire, qu’il lui serait véritablement impossible de ne pas jouer ce rôle. Ce ne sera certes plus le "règne de la quantité", qui n’était en somme que l’aboutissement de l’"anti-tradition" ; ce sera au contraire, sous le prétexte d’une fausse "restauration spirituelle", une sorte de réintroduction de la qualité en toutes choses, mais une qualité prise au rebours de sa valeur légitime et normale ; après l’"égalitarisme" de nos jours, il y aura de nouveau une hiérarchie inversée, c’est-à-dire proprement une "contre-hiérarchie", dont le sommet sera occupé par l’être qui, en réalité, touchera de plus près que tout autre au fond même des "abîmes infernaux". "

 

Le nouvel ordre mondial est l’étape finale de la subversion qui placera l’humanité sous le contrôle d’une oligarchie maléfique. Selon Joël Labruyère, qui dénonce lui aussi le parasitisme spirituel des entités(ou anges noirs) du monde astral, le nouvel ordre mondial entrera dans une phase déterminante avec l’opération Antéchrist :


« […] Les fraternités occultes de l’invisible sont occupées à préparer une grande opération politique connue en Occident sous le nom d’Antéchrist ou d’Antichrist, opération qui a été prophétisée dans le livre de l’Apocalypse mais dont très peu ont compris le sens réel dans le monde chrétien. Ils tenteront d’organiser une parodie du retour du Christ, pour amener l’humanité à augmenter la production d’éther-lumière au profit de la multitude de ces parasites. […] Il est navrant de constater que très peu de personnes parmi celles qui prétendent être éveillées à la réalité politique mondiale sont informées de ce plan. Les informations que nous diffusons sur ce problème qui est d’une gravité immense pour notre avenir ne sont pas toujours bien comprises. Sans doute, est-ce un sujet trop brûlant, qui dérange notre tranquillité car il remet en cause nos croyances religieuses et notre espérance en l’avènement d’un âge d’or. Nous attendons un salut d’en haut, et on se dit que n’importe quel sauveur serait le bienvenu s’il pouvait stopper le cours de l’effondrement mondial, et remettre la civilisation sur un nouveau rail. C’est pourquoi, de manière inconsciente, nous appelons l’Antéchrist par notre désir de sécurité.

Nous allons creuser cette question afin d’éclairer la compréhension de ceux qui pressentent que l’heure de l’Antéchrist est proche. Tout ce que les autorités mondiales préparent avec zèle depuis des décennies n’a qu’un but : assurer la victoire de cette opération et rien d’autre. Pour comprendre les aspects politiques de cette affaire, il faut garder en mémoire les informations sur le monde occulte dont nous venons de parler, à savoir la crise énergétique des hiérarchies de l’invisible qui se maintiennent depuis des temps indéfinis sur des niveaux supérieurs de l’au-delà en vampirisant l’humanité.


C’est là l’explication de notre pénurie énergétique spirituelle et vitale car rien d’autre ne peut expliquer pourquoi nous nous traînons dans un état de dévitalisation avancée, sans pouvoir nous organiser pour vivre une vie décente, libre, dans la santé et le bonheur.


Peut-être, n’osons-nous pas nous avouer que nos difficultés, inhérentes à la vie matérielle, sont aggravées par la mainmise de puissances occultes sur les circuits de distribution de l’énergie cosmique.


Aucune voix ne s’élève pour dire ces choses, et bien au contraire, on nous gave d’enseignements new age qui nous préparent à la soumission aux puissances de l’au-delà.


Nous avons mis en garde contre les messages des channels, mais on nous répond que « tout n’est pas mauvais dans le channeling ».
Mais il ne s’agit pas de « bon ou de mauvais ».


Soyons clair. Un être humain qui veut reconquérir son autonomie et sa dignité a-t-il besoin d’attendre quelque chose d’extérieur à lui-même ? N’est-ce pas une absurdité ? Les « messages célestes » qui sont répandus avec profusion ne proposent jamais de solution pour un salut véritable. Ils ne servent qu’à nous bercer, à nous endormir. Si on analyse l’escalade dans l’arnaque des messages transmis par channeling depuis une dizaine d’années, on constate qu’ils ne font qu’épouser les modes. Depuis les années 80, la tendance était aux « maîtres de la grande loge blanche », puis on a abandonné le concept ringard des « maîtres de sagesse » qui était une tarte à la crème pour le remplacer par de plus modernes « guides de lumière » ou de « maîtres ascensionnés ». Enfin, depuis la vague de révélations sur les extraterrestres, on parle à présent de « vaisseaux de lumière » qui nous attendraient pour un embarquement sécurisé. Tout va bien, dormez tranquille.


Depuis ces dernières années, il est apparu une nouvelle théorie, c’est la « grille de lumière » ou « grille christique » qui encerclerait la terre. La planète « mute dans la quatrième et cinquième dimension ». Ces idées nous renforcent dans notre impuissance intérieure. On peut rêver tranquille pendant que l’étau se resserre.


Bien entendu, il ne s’agit pas de nier la présence extraterrestre, mais de se rendre compte que les entités qui transmettent ces messages fantaisistes n'ont pas du tout l’intention de vous aider à transmuter, ni de vous emporter vers Sirius ou ailleurs sur leurs vaisseaux. Ces entités veulent simplement détourner notre attention vers des illusions pour nous vampiriser. Nous espérons que vous avez bien compris leur attention. Comme dans la publicité d’une banque qui disait « votre argent nous intéresse », c’est notre lumière qui intéresse le « syndicat pour l’exploitation de l’énergie humaine ». »
Undercover n° 7

Aucun commentaire:

Publier un commentaire