jeudi 19 novembre 2009

Morceaux choisis - Victor Hugo


“The moth fairy” (1800) de Amelia Jane Murray

Revenant

Le jour vint ; elle mit un autre enfant au monde,

Et le père joyeux cria : « C’est un garçon ».

Mais le père était seul joyeux dans la maison ;

La mère restait morne, et la pâle accouchée,

Sur l’ancien souvenir tout entière penchée,

Rêvait ; on lui porta l’enfant sur un coussin ;

Elle se laissa faire et lui donna le sein ;

Et tout à coup, pendant que, farouche, accablée,

Pensant au fils nouveau moins qu’à l’âme envolée,

Hélas ! et songeant moins aux langes qu’au linceul,

Elle disait : « Cet ange en son sépulcre est seul ! »

« Ô doux miracle ! ô mère au bonheur revenue ! »

Elle entendit, avec une voix bien connue,

Le nouveau-né parler dans l’ombre entre ses bras,

Et tout bas murmurer : « C’est moi. Ne le dis pas. »

Victor Hugo

Extrait des « Contemplations »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire