lundi 26 janvier 2009

Morceaux choisis - Françis Mazières


Île de Pâques : Des yeux regardent les étoiles…

A la suite de longues conversations inquiètes, que nous eûmes la nuit dans nos campements, …, il nous fut dit certaines choses que je réinscris dans leur traduction littérale, mais qui me paraissent terriblement importantes. Je les cite dans l’ordre dans lequel elles me furent communiquées.

« Les habitants de Jupiter ont réglé les accords des planètes.
La statue (amenée en Belgique) est une des plus anciennes, mais sa force lui a été complètement enlevée.
La première planète que les hommes vont connaître est Vénus.
Notre corps ne peut résister plus de deux mois sur les planètes.
Toutes les planètes adorent le soleil.
Peu d’étoiles sont habitées.
Il existe des gens parmi nous que nous ne pouvons voir.
Une tablette très sacrée a été volée à l’île de Pâques, la ville dans laquelle elle se trouvait a été brulée. (Louvain)
Le courant et la lumière de Vénus sont produits par l’air.
Deux planètes, Jupiter et Mars, n’ont pas d’électricité naturelle, elles sont comme la terre.
Il n’y a pas de vents.
Seule la terre possède des hommes de différentes couleurs.
Il y a un seul soleil et personne ne peut y vivre.
Des gens vivent sur la Lune.
Il existe une planète sans plantes, sans terre, formée juste d’eau et de pierres. Les formes humaines qui y vivent sont différentes et naissent dans l’eau.
L’île de Pâques fut différente. Il n’y avait pas de pluies, mais résurgence d’eau de la terre. Elle avait la même forme, le climat était très chaud, et des plantes énormes y poussaient.
La race première de l’île exista sur deux îles de Polynésie, sur une partie de l’Asie et sur une partie de l’Afrique sur laquelle vivent les volcans.
Une île du Pacifique a reçu en garde le pouvoir mort de l’île de Pâques. Dans cette île, et c’est le seul endroit au monde, vivent encore quelques exemplaires de l’arbre ancien qui poussait sur les quatre parties du monde.
L’arbre de vie ne possédait pas de fruits.
… C’est tout ce que nous savons ! »

Francis Mazières – « Fantastique Île de Pâques »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire