mercredi 14 janvier 2009

Communications avec Kori (10)



Aide-toi, et le ciel t’aidera

Avoir davantage conscience de ce qui se passe réellement de l’autre côté et qui détermine notre existence actuelle ?
Etre acteur réel, dans le rôle que nous avons choisi avant de descendre dans la matière, au lieu de passer son temps à essayer de deviner une règle du jeu qu’on ne nous donne pas ?
Alors, pourquoi ne pas réformer le système et nous donner les moyens de nous responsabiliser dans nos actes quotidiens ?

« Belle ambition, qui n’est pas si loin de la vérité. Le système dont tu parles n’en est pas un dans la mesure où il n’y a rien d’artificiel et de mécanique dans cette organisation qui repose avant tout sur des normes incontournables de la création.

Prenons un exemple tout simple pour aider à comprendre : l’eau portée à ébullition ne s’évaporera qu’à un certain degré de chaleur, jamais avant, parce que les conditions nécessaires à sa transformation ne sont pas remplies. Il en va de même pour l’évolution spirituelle des êtres et les portails de l’initiation ne s’ouvrent que lorsque le disciple a fait ses preuves pour accéder à un palier supérieur. Bien sûr, le chemin est long et difficile, âpre et douloureux, mais s’il était facile et plaisant il ne serait pas un chemin mais une impasse.

C’est dans la souffrance que l’être se façonne, que l’apprenti devient disciple et que le disciple, un jour, deviendra maître. C’est comme ça depuis la nuit des temps ; toute initiation repose sur une hiérarchisation des valeurs existentielles, sur l’obligation de faire ses preuves. En fait, l’initiation est une sélection, n’en déplaise aux adeptes de la société de consommation que génère le matérialisme entretenu par les forces d’opposition, avec comme piliers le laxisme moral et la passivité individuelle, qui enferment l’être dans la régression spirituelle. C’est bien ce qui permet aux forces de l’ombre de régner en maître sur votre monde à l’heure actuelle.

Tu ne peux jouer ton rôle, en toute responsabilité, que lorsque tu connais tout à fait le décor dans lequel tu évolues, les personnages que tu côtoies et le scénario qui sous-tend toute l’action. Ce n’est qu’à ce moment-là que tu es en capacité d’être responsable et de poser des actes libératoires. Avant, tu avances à tâtons, dans l’obscurité, à la recherche de la première lueur qui doit devenir la lumière qui te guidera. C’est donc dans l’effort que tu réussiras et dans la volonté que tu persisteras, en élevant progressivement, lentement mais sûrement, ton niveau spirituel et ta vitesse de vibration.

Alors, quand il sera temps, en fonction du travail effectué, la chrysalide libèrera le papillon qui prendra son envol. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire