vendredi 16 janvier 2009

Du complot à la conspiration


C’est un peu comme l’arbre qui cache la forêt et qui empêche d’avoir une vue d’ensemble complète. Tout le monde a entendu parler, peu ou prou, du complot des maîtres du monde, du nouvel ordre mondial et des illuminati. Mais peu de gens se doutent des réalités masquées qui sous-tendent ce complot mondial et surtout de la véritable conspiration globale qui menace l’humanité.

L’évangile apocryphe de Judas :

Jésus révèle qu’il existe deux sortes d’êtres humains, en réalité deux lignées humaines distinctes : « la grande génération, sans archonte au dessus d’elle » et la « génération perdue » (in « l’Evangile de Judas » et « Le christianisme mis sens dessus dessous », Flammarion, 2006). La génération adamique, ceux à qui l’archange Gabriel a accordé l’esprit éternel et qui appartient par conséquent à « la grande génération sans archonte » regagnera le royaume dont elle est issue ; elle retrouvera sa source, toujours porteuse de son âme éternelle. Quant à la seconde génération, elle est dépourvue d’âme éternelle mais possède « un esprit à titre temporaire, pour le service » reçu de l’archange Michel, une notion assez mystérieuse qui met en évidence que l’intelligence –une forme d’intelligence plus mécanique- aurait été donnée à cette humanité uniquement pour servir pour un temps déterminé.
En réalité, le message secret de l’instructeur Jésus avait pour but de nous informer de l’existence d’une double humanité, d’un double héritage, d’une double création, pour nous permettre d’échapper à l’ emprise de la deuxième race.

Le courant gnostique a, tout au long de son histoire, évoqué la race des archontes et sa conspiration contre la création divine. On peut penser que l’église a toujours tout fait pour dissimuler ce message, pour détruire tous les textes qui s’y rapportaient et pour éradiquer tous ces courants, dits hérétiques, qui constituaient une menace pour son pouvoir et pour la réussite de la grande conspiration. Les Cathares, et peut-être les Templiers, en ont fait les frais.

L’apport de Mouravieff :

Cette notion d’une double humanité a été relayée par d’autres auteurs modernes comme Boris Mouravieff, un historien russe du début du 20ème siècle, grand spécialiste de l’ésotérisme chrétien, du mysticisme présent dans l’Orthodoxie orientale, enseignant et chercheur à l’Université de Genève, ami d’Ouspensky et de Gurdjieff. Il souligne ainsi dans son œuvre maîtresse en trois volumes, « Gnosis », l’existence d’une double humanité et, de ce fait, d’un double héritage.
Au sein de l’humanité, certains seraient dotés d’une âme éternelle tandis que d’autres ne seraient que des sortes de robots, des entités organiques mimant l’activité de l’âme, dotées d’un esprit qui est relié à une sorte d’esprit collectif alors que l’être humain “adamique” est doté d’une âme individuelle. Pour Mouravieff, la caractéristique fondamentale de l’humanité est sa capacité de compassion, d’empathie, d’amour.
Dans le premier tome de « Gnosis », il est fait référence à la coexistence de deux races essentiellement différentes : l'une constituée d'Hommes, et l'autre d'Anthropoïdes.
Les Écritures Saintes contiennent plus d'une référence au sujet de la coexistence sur notre planète de ces deux humanités, qui sont maintenant de forme similaire mais d'essence différente.
L'ivraie humaine, les êtres de la race anthropoïde, sont les descendants de l'humanité pré-adamique. La principale différence entre l'homme pré-adamique contemporain et l'homme adamique - une différence qui n'est pas perçue par les sens - est que le premier ne possède pas les centres supérieurs développés [la conscience émotionnelle] qui existent chez le second et qui, bien que déconnectés de sa conscience ordinaire depuis la Chute [l'Événement marquant l'arrivée de la race d'hommes], lui offrent cependant une possibilité réelle d'évolution ésotérique [d'éveil]. Mis à part cela, les deux races sont similaires : elles possèdent les mêmes centres inférieurs [la conscience matérielle/matérialiste], la même structure de la personnalité et le même corps physique.

La seconde lignée de l’humanité :

La seconde lignée est constituée par « les êtres de la race anthropoïde » que Laura Knight-Jadczyk, un auteur américain responsable du groupe des Cassiopéens, et du site Internet du même nom, a longuement analysés. http://www.quantumfuture.net/fr/organicportals1_fr.htm
Elle a baptisé les entités dépourvues d’âme du nom de « portails organiques » ; se fondant sur les recherches de Boris Mouravieff, mais également sur ses propres travaux avec le groupe des Cassiopéens, elle décrit la situation en ces termes :

« L'idée fondamentale demeure que ces types d'hommes pré-adamiques ne possèdent tout simplement pas d'âme, ni même la possibilité d'en développer une. C'est certainement choquant; pourtant, ce sujet a récemment fait l'objet de nombreuses discussions académiques basées sur ce qui semble être des preuves cliniques montrant qu'en effet, il existe des êtres humains dont la nature est vraiment « mécanique » et qui n'ont pas du tout de « Moi intérieur » ou de « Moi supérieur ». Gurdjieff en a parlé, comme l'a fait Castaneda ayant désigné ces entités parasites sous le terme de « flyers ».

À petite échelle, que ce soit dans la cellule familiale ou dans le voisinage, il ne pourrait s'agir que d'être vigilant face à ce type d'individu, sans plus, mais cette réalité est tout simplement inconnue de la majorité d'entre nous et de ce fait nous avons, envers tous les gens que nous connaissons, l'intime conviction qu'ils sont "humains". Cette situation prend une inquiétante dimension lorsque nous savons que l’humanité se partage à 50% entre les deux races. Ne perdons pas de vue que cette situation existe depuis des temps immémoriaux et pourrait bien être à la source de tout le concept de la lutte entre le "bien et le mal".
Des manipulateurs de premier ordre, connaissant toutes nos faiblesses et les utilisant de façon quotidienne pour atteindre leurs buts matérialistes et se reconnaissant entre eux dès l'enfance : n'y aurait-il pas lieu de parler d’élite quand on sait que cette race est structurée, organisée et hiérarchisée, pour dominer et mettre sous contrôle l’autre humanité ?

La grande conspiration :

Il en résulte donc, socialement, une "élite" matérialiste, sans âme et sans conscience émotionnelle dont une partie significative se retrouve dans des positions de pouvoir. Il va sans dire que, peu à peu, la société se moulera à leur vision des choses, car par tromperies, duperies et tricheries ils parviendront à nous convaincre du bien-fondé de leur perception du monde. En conclusion, lorsque nous prenons un peu de recul, avec ces nouvelles données en main, il devient évident que le processus de déshumanisation sociale de la race "humaine" va bon train et que ceci remonte très loin dans notre Histoire. Mais sans saisir cette notion essentielle qu'est la division des humains en deux races bien distinctes, il est impossible d'avoir un regard juste sur les raisons sous-jacentes à tous les problèmes sociaux croissants que nos sociétés connaissent présentement. Cette réalité met en lumière un aspect fondamental de la dynamique en place sur notre planète et nous permet d'y jeter un regard nouveau et plus éclairé.
Dans une interview limpide et puissante, John Lash, auteur et chercheur –http://karmapolis.be/ La double humanité et l'intrusion extraterrestre : deuxième partie- d'origine américaine, nous explique très clairement comment et pourquoi une intelligence extraterrestre parasiterait notre monde et notre conscience en se servant de ces robots pour nous asservir et nous exploiter. Spécialiste et exégète des évangiles gnostiques du Nag Hammadi, il est toutefois porteur d'un message plus optimiste qu'il n'y paraît : même si les Archontes et autres reptiliens nous donnent l'impression de manipuler les cartes du jeu, nous restons les maîtres car ces Archontes ne savent se livrer qu'à une chose: une opération d'intoxication ayant pour but de nous faire croire qu'ils sont les “patrons”. Ceux que les Gnostiques désignaient sous le terme d'Archontes ne seraient rien d'autres que les Reptiliens et leurs serviteurs robotisés, les Gris des apparitions contemporaines.

Et les religions du Livre ne seraient que des séquelles de cette manipulation et se révèleraient n'être finalement qu'un culte à une entité extraterrestre : Jéhovah ou Yahveh (YHVH). Les textes des Gnostiques sont sans équivoques à ce sujet tout comme l'est John Lash : les religions dites révélées agissent comme des virus, des parasites spirituels. Certes, il n'est pas le premier auteur, chercheur ou philosophe (comme le philosophe Michel Onfray et son « Traité d'Athéologie », Editions Grasset) à avoir discerné cette caractéristique des religions du «Livre» (et de bien d'autres) qui, sous couvert d'amour du prochain, prônent une soumission absolue et des règles répressives très dures. Mais Lash est l'un des premiers à avoir mis en exergue le fait que le savoir gnostique contenait des avertissements clairs à l'égard de ce type de «spiritualité».
---------
« Personne n'entrera au Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle fasse l’engagement d’adorer Lucifer. Personne n'entrera dans le Nouvel Age sans subir une Initiation Luciférienne. »
David Spangler, Directeur des Initiatives Planétaires, Nations Unies.

« Nous aurons le gouvernement du monde que vous l’aimiez ou non, par la conquête ou le consentement. »
Rapport du Conseil des Relations Etrangères (CFR) par James Warburg, membre du Comité des Relations Etrangères du Sénat le 17 février l950.

« Ce qui est important c’est d'insister sur les preuves croissantes de l'existence d'une conspiration secrète, dans le monde entier, pour la destruction du gouvernement organisé et l’abandon au mal. »
L'éditorial de Christian Science Monitor, du 19 juin l920.

"Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements."
Honoré de Balzac

"Trois cents hommes, dont chacun connaît tous les autres, gouvernent les destinées du continent européen et choisissent leurs successeurs dans leur entourage."
Walter Rathenau (1867-1922), dans le journal autrichien Wiener Freie Presse, 24 décembre 1912

" Dans les conseils du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence sans garantie, voulue ou pas, du complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d’une augmentation désastreuse d'un pouvoir mal placé existe et persistera.
Nous ne devrons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et processus démocratiques. "
Discours d'adieu prononcé à la télévision américaine le 17 janvier 1961 par le Président Dwight D. Eisenhower

"Le bureau présidentiel a été utilisé pour mettre sur pied un complot d'anéantissement de la liberté du peuple américain, et avant de quitter ce bureau, je dois informer les citoyens de cet état critique."
John F. Kennedy, (A l'université de Columbia, 12th Nov. 1963 - 10 jours avant son meurtre le 22 Novembre 1963.)
-------------
Où se situe la vérité, quelles sont nos limites et quels sont nos espoirs ?
C’est au fond de nous qu’il faut aller chercher les réponses à ces questions, avec prudence et vigilance, sans succomber aux chants des sirènes ou se perdre dans le labyrinthe.

"L'homme préfère un mensonge qui console à une vérité qui éclaire"
Thomas d'Aquin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire