vendredi 27 mars 2009

Morceaux choisis - Balzac


H. de Balzac


"Il y a deux histoires; l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire vraie, secrète..."

"Chaque douleur a son enseignement et j’ai souffert sur tant de points que mon pouvoir est vaste".

"Je ne suis point orthodoxe et ne croix pas à l’église romaine. Le swedenborgisme est ma religion."

" J’écris à la lueur de deux vérités éternelles : la religion, la monarchie, deux nécessités que les événements proclament (...). En quoi les phénomènes cérébraux et nerveux qui démontrent l’existence d’un nouveau monde moral dérangent-ils les rapports entre les mondes et Dieu ? En quoi les dogmes catholiques en seraient-ils ébranlés ?"


"J'ai vu les Espèces et les Formes, j'ai entendu l'Esprit des choses, j'ai vu la révolte des Mauvais, j'ai écouté la parole des Bons ! Ils sont venus sept démons, il est descendu sept archanges. Les archanges étaient loin, ils contemplaient voilés. Les démons étaient près, ils brillaient et agissaient. Mammon est venue sur sa conque nacrée et sous la forme d'une belle femme nue ; la neige de son corps éblouissait, jamais les formes humaines ne seront si parfaites..."

"Quand les choses de la vie ordinaire ne nous ont pas donné le bonheur que nous attendons, il faut chercher le bonheur dans la vie supérieure, et voici la clef d’un nouveau monde".

"Il cherche dans la retraite la seule vie qui convient à un être dont les facultés étaient incomplètes, sans force à apporter au rude mouvement de la vie politique dont les souffrances et la lutte ne jetaient aucun éclat, fatigué de ses avortements, sans amis parce que l’amitié veut des qualités ou des défauts saillants, mais qui possédait une sensibilité plus rêveuse que profonde".

« Pour qui contemple la nature en grand, tout y tend à l’unité par assimilation. Le monde moral doit être régi par un principe analogue. Dans une sphère pure, tout est pur. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire